Elections régionales : 5 bonnes raisons d’aller voter

Afficher l'image d'origine

Le 6 et 13 décembre 2015 se tiendront en France, les élections régionales. Ces élections constituent la dernière consultation avant l’élection présidentielle de 2017. Ces élections sont importantes car elles détermineront les politiques qui seront mises en place par chaque région pendant 6 ans. La région est au cœur des décisions en matière d’aménagement du territoire ( transports, numérique …), d’éducation, de formation, et de développement économique. Ainsi, à l’issue du vote de décembre et la composition de la nouvelle assemblée régionale, chaque décision prise aura un impact sur notre vie quotidienne.

Le droit de vote est depuis toujours indissociable de ma vie de citoyenne engagée. Je vote à chaque élection, et les dimanches 6 et 13 décembre, j’aurais au moins 5 bonnes raisons d’aller voter :

1 – Voter c’est résister

Un appel à la résistance, c’est cela que représente le vote pour moi. A la veille du jour de vote, je revois ces photographies des femmes, Suffragettes de 1944 qui votaient enfin. Je vois les sourires des burkinabés fiers de pouvoir voter. J’entends les voix des personnes qui n’ont pas ce droit, pourtant impliquées depuis de nombreuses années dans la vie locale :  » Tu as de la chance, tu peux voter  » murmurent-elles. Alors, je ne lâche pas cette chance que l’on me donne. Malgré les quelques pourquoi  je vote pas qu’énoncent les partisans de l’abstention, je m’accroche à ces milliers de belles histoires qui rappellent combien voter est important.

2- Voter un acte républicain 

Dans une France post-attentat, le vote prend une signification particulière : c’est la réaffirmation de nos valeurs de liberté, égalité, citoyenneté. Après notre belle réappropriation du drapeau français, je fais le rêve d’une réappropriation du vote par tous.

Une  réappropriation du vote pourrait se faire par la mise en place du droit de vote par internet. On verrait alors une soudaine multiplication des votes, comme la floraison des drapeaux bleu, blanc, rouge : Vive la République Numérique.

Elle pourrait également se faire en permettant aux habitant-e-s étrangers présents depuis plusieurs années sur notre territoire de voter aux élections locales.

Mais en attendant que ce rêve devienne réalité, je résiste à la tentation de l’abstention, je chéris le pouvoir de faire entendre ma voix, j’embrasse avec vigueur mon droit de vote.

3  – Voter pour une région accompagnatrice de talents 

Tout ou presque tout commence avec la région :

  • L’éducation des jeunes commence avec la région avec la gestion des lycées …
  • La Formation de tous commence avec la région avec son soutien à l’apprentissage, des bourses pour les étudiants de certains secteurs…
  • L’accompagnement de projets professionnels, associatifs, commence avec la région, par des dispositifs qui aident les associations et porteurs de projets de nos territoires.

Élue locale chargée de la formation professionnelle et de l’insertion, j’ai reçu cette année plusieurs  personnes sur des questions relatives à ma délégation. Certaines ont pu être accompagnées par des dispositifs de la région île-de-France pour promouvoir l’entrepreneuriat, pour lutter contre le décrochage scolaire, ou encore obtenir une bourse pour poursuivre des études.  Bien que méconnus, ces dispositifs régionaux permettent chaque jour de lutter contre le décrochage, le chômage et de veiller à n’oublier aucun citoyen sur le bord de la route. Un petit ascenseur social pour nos territoires, une accompagnatrice de talents, c’est cela que représente notre région, pour des milliers de personnes.

4 – Voter pour le sursaut d’une génération 

Le dernier sondage IFOP/ANACEF dresse le portrait robot d’une jeunesse abstentionniste, droitisée et désintéressée par les enjeux électoraux , alors même que ces enjeux sont au cœur de l’élaboration des politiques jeunesse dans nos territoires.

Ainsi, pour faire mentir les statistiques, j’ai donc décidé de voter, de refuser l’ image imposée du jeune qui ne vote pas, du jeune droitisé, du jeune désintéressé.

Des milliers de jeunes iront voter pour ces élections régionales parce qu’ils connaissent l’importance de la région dans la construction de leur avenir, parce qu’ils ont reçu l’éducation civique nécessaire pour comprendre le sens du vote.

D’autres pourtant engagés dans la vie de leur cité : au niveau associatif, culturel, entrepreneurial, n’iront pas voter. Bien souvent ce sera pour des motifs logistiques : oubli de la procuration, de l’inscription sur les listes électorales … ou simplement par méconnaissance de l’utilité des régions ou du droit de vote.  Ces problématiques soulèvent les questions du : renforcement de l’éducation civique, de la mise en place du vote à distance, de l’apprentissage de la citoyenneté.

Elles mettent aussi en avant, le rôle que peuvent jouer les jeunes engagés sur le terrain de la citoyenneté. En utilisant les outils numériques, en affichant leur volonté de voter sur les réseaux sociaux, en faisant entendre leurs voix, les jeunes ont le pouvoir de provoquer un sursaut collectif sur la question du droit de vote. Alors demain #JeVote

5 –  Voter pour faire front commun contre la haine

Pour ces élections régionales, les marchands de haine n’ont pas fermés boutique. En 2015, certains veulent croire à leur dédiabolisation comme à la transformation d’une sorcière en gentille fée, pour ma part, je n’ai jamais cru aux contes de fées.

Leurs récentes déclarations remettant en cause le rôle clé du planning familial pour des milliers de jeunes femmes, des associations culturelles vectrices de cohésion sociale,  sont le signe qu’ils opèrent toujours en s’attaquant éternellement à ce qui est au cœur de notre république : la solidarité. Plus que jamais, j’irais voter pour faire front commun avec les citoyens français qui refusent la sinistrose, la haine et œuvrent pour une société solidaire.

Voici mes 5 bonnes raisons d’aller voter. Le 6 et 13 décembre,je souhaite défendre une région qui résiste, une région émancipatrice, une région qui forme et accompagne les jeunes leaders de demain, c’est pour cela que je voterais la liste menée par Claude BARTOLONE pour une île de France humaine, attractive, solidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *